Accueil»Conduire la transformation de l'entreprise»L’homme au service du Monde ou le Monde au service de l’Homme ?

L’homme au service du Monde ou le Monde au service de l’Homme ?

Il apparaît tout à fait urgent, et plus que jamais d’actualité, de considérer à nouveau cette question comme essentielle et de savoir «Qui est au service de Quoi ». Le 20° siècle a mobilisé toute son énergie pour faciliter et rendre la vie des hommes au quotidien moins rude et moins dangereuse, garantir un meilleur niveau de santé, avec probablement en fond de tableau, l’idée que le temps ainsi gagné serait mis à disposition de l’humanité pour son élévation.

Au coeur de cette nouvelle réalité, l’Homme semble rencontrer bien des difficultés à trouver les points de repères nécessaires à une posture personnelle cohérente.

ADH et ses équipes ont toujours été guidés par un fil rouge, qui a donné du sens à leur action tout au long de ces 30 ans : « Réconcilier l’Homme et l’Entreprise ». Ce slogan paraît plus que jamais d’actualité et l’on pourrait sans nul doute élargir le propos. Il serait dès lors question de « réconcilier l’Homme et sa planète ». Vous avez dit RSE ?

La question « Ressources Humaines » pour un dirigeant s’exprime toujours dans une partition à 3 temps : attirer -intégrer – fidéliser les talents, réguler-optimiser les mécanismes de changement et les zones de tension, et accompagner la trajectoire des salariés pour faciliter transitions et mutations.

  • Capter les talents, c’est d’abord se poser la bonne question : Que vont-ils trouver dans mon entreprise et ont-ils le profil pour trouver réponse à des besoins que nous ne connaissons pas encore ? Il serait donc bien ici question du potentiel et non d’un copié collé du profil du précédent titulaire. Une des clefs du blocage de notre marché du travail réside à ce niveau.

  • Réussir les changements, c’est placer un consultant/médiateur au coeur des tensions automatiquement générées par la pression de la transformation : mettre en lumière, co-construire des scénarios, réguler les zones de tensions, faciliter l’émergence de décisions acceptées et mise en action.

  • Accompagner la personne : donner « à voir » pour clarifier et mettre de la perspective à une trajectoire professionnelle. La logique qui prévaut de renvoyer à la personne la responsabilité du pilotage de son parcours est un immense défi envoyé à l’individu. Notre monde pousse à renforcer notre capacité individuelle à faire face aux événements. L’homme n’est pas doté d’une grande capacité à être lucide sur lui-même. Le travail en miroir est donc indispensable qui, seul, offre la vision « hélicoptère » pour des décisions éclairées.

Jamais dans l’histoire de l’humanité l’Homme n’a eu entre ses mains et avec autant d’acuité les clefs de son destin. La question est de savoir si nous aurons le courage et la volonté d’affronter la vision des enjeux qui sont devant nous. Et d’y faire face.

4
Partages
Pinterest Google+

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *